"pour l'originalité du projet, la musicalité et la poésie de mots atemporels que l'on redécouvre neufs et émouvants dans une traduction exceptionnelle en napolitain"

 

17 octobre 2015 Procida

Mention spéciale

Premio Isola di Arturo Elsa Morante 2015

14 novembre 2015

ore 19.00

Neapolitan Shakespeare

Basilica di San Paolo Maggiore - Napoli

Première Nationale

"... Pour être poète, il faut avoir beaucoup de temps libre, des heures et des heures de solitude sont l'unique moyen pour que se forme quelque chose, qui serait le force, l'abandon, le vice, la liberté, pour donner du style au chaos. Moi désormais j'ai peu de temps : la faute à la mort qui avance vers moi, au crépuscule de la jeunesse. Mais aussi par la faute de notre monde humain, qui ôte le pain de la bouche des pauvres, et aux poètes la paix."

P.P. Pasolini

2015

NEAPOLITAN SHAKESPEARE

17 sonnets traduits en napolitain et mis en musique

 

1. 'o cinquantacinche / Sonnet 55

2. 'o sittantasei / Sonnet 76

3. 'o cientovintotto / Sonnet 128

4. 'o vintitre / Sonnet 23

5. 'o diciotto / Sonnet 18

6. 'o cientotrentasei / Sonnet 136

7. 'o dicessette / Sonnet 17

8. 'o nuvanta / Sonnet 90

9. 'o vintinove / Sonnet 29

10. 'o nuvantuno / Sonnet 91

11. 'o cientoquarantuno / Sonnet 141

12. 'o cientessidice / Sonnet 116

13. 'o tre / Sonnet 3

14. 'o sissantaquatto / Sonnet 64

15. 'o vintisette / Sonnet 27

16. 'o cienteùnnice / Sonnet 111

17. 'o sissantasei / Sonnet 66

2012

AMATE CANTATE NAPOLETANE

Réédition de l'album de 1997 avec de nouveaux morceaux

 

1. 'A Vucchella

2. Silenzio cantatore

3. La Luisella

4. Lo Marenaro

5. S'io fiosse

6. Ammore 'nnucente

7. L'acquaiuolo

8. Core 'ngrato / Chi tene 'o mare / Alleria

9. Napulitanata

10. Serenata napulitana

11. Nanassa

12. Indifferenza

13. E bonasera ammore

14. Palomma 'e notte

15. 'O surdato 'nnammurato

16. Lla rì lli rà

17. Tammurriata cafona

18. D' 'o mare e dd' 'e rrose

2011

RACCONTI E MUSICHE

per i giorni di Natale

Voix et Sons pour le Noël à Naples

 

1. Saccio na bella canzone

2. 'O Zampugnaro 'nnammurato

3. Natale e simm'eguale

4. Nonna Nonna

5. Ndindimlbò

6. Natale Napoletano

7. Villanella a Ballo

8. 'A Nuvena

9. Tarantella 'e Natale

10. Strummulillo

11. Rosa d'argento Rosa d'amore/La Santa allegrezza

12. Lu Zampugnariello

13. La Leggenda del Lupino

14. Oj suonno

2010

CONCERTO PER UN PRINCIPE

CHIAMATO TOTO'

 

1. Malafemmena

2. Amore Guaglione

3. Felicità

4. Margellina blu

5. Balcune e Logge

6. Balcune e Logge (adattamento Gianni Lamagna)

7. Core analfabeta

8. Uocchie ch'arraggiunate

9. Tema del "Circo"

10. Paese mio

11. Lusingame

12. Tema della "Banda degli Onesti"

13. Carmé

14. Con te

15. Il bel Ciccillo

16. Ludovico e Sarchiapone

17. Si overo muore 'o Cuorpo

 

2008

NINNA NANNA SENZA NOME

 

1. D'acqua

2.Anticipo d'Estate

3. Dint''o Viento

4. Diva

5. Hiroshima

6. Prima o poi

7. J'ai grandi

8.Lato mare

9. Core analfabeta

10. Orecchie rosse

11. Ninna Nanna senza Nome

2006

LE FORME INCANTATE

la chanson napolitaine, ses expressions

 

1. Menta Cedra

2. Maria Marì

3.Lusingame

4. Voce 'e Notte

5. Vieneme 'nzuonno

6. Canzona appassiunata

7. Felicità

8. Quanno tramonta 'o sole

9. Mare 'e Margellina

10. Bambenella

11. Tarantella sotto 'e rrose

12. Se pò sunà

13. Uocchie c'arraggiunate

14. La follia

15. Lo Guarracino

16. 'A primma 'nnammurata

 

2005

I COTTRAU A NAPOLI

18 chansons du XIXème

 

1. Fenesta vascia...

2. Antonia'

3. I sospiri

4. Ogg'a rotto se sposano...

5. Filli adurabili...

6. Lu faenzaro

7. U mare che ba'

8. La nuova Ricciolella

9. Addio a Napoli

10. Serment d'amour

11. Tarantella Calabrese e pizzica pizzica Tarantina

12. Fenesta co'sta nova gelosia...

13. Raziella

14. Lu labbru

15. Palummella

16.Quanno vaco a lu lietto...

17. La Chitarrella

18. Santa Lucia

 

1997

AMATE CANTATE

 

1. 'A vucchella

2. Silenzio cantatore

3. La Luisella

4. Lo marenaro

5. S'io fosse

6. Ammore 'nnucente

7. L'acquaiuolo

8. Core 'ngrato/Chi tene 'o mare/Alleria

9. Napulitanata

10. Serenata napulitana

11. Nanassa

12. Indifferenza

13. E bonasera ammore

14. Palomma 'e notte

15. 'O surdato 'nnammurato

16. Llà ri llì rà

 

 

GIANNI LAMAGNA

PARTICIPATIONS

GIANNI LAMAGNA

Discographie

Chanteur et acteur, né à Naples, il débute en 1972.

 

En 1974, avec des amis musiciens et anthropologues il développe des travaux de recherche sur la musique et le théâtre de tradition, collaborant avec la coopérative théâtrale I Masaniello jusqu'en 1976.

 

En 1979 il intègre la compagnie de Roberto De Simone et commence une étude sur la vocalité qui lui permettra de chanter aussi bien la musique sacrée que celle de tradition, les airs antiques ou encore la musique contemporaine.

Par la suite, il participe à la majeur partie des oeuvres du Maestro, depuis les oeuvres de théâtre musical:

La Gatta Cenerentola, L’opera Buffa del Giovedì Santo, Il Canto de li Cunti, Il Drago, Dedicato a Maria, Le 99 disgrazie di Pulcinella, L’Opera dei Centosedici etc. aux opéras: Piedigrotta, Crispino e la Comare, Requiem per Pasolini, Stabat Mater, Carmina Vivianea, Cantata per Masaniello, Le Cantatrici Villane.

 

En 1980 il fait partie des fondateurs du groupe Media Aetas et participe à de très nombreux festivals internationaux en Italie et au-delà des frontières Italiennes (Allemagne, France, Espagne, Israël, Russie, Irak, U.S.A., Brésil, Algérie, Mexique, Argentine).

 

Dès 1991 il collabore avec Antonello Paliotti, musicien et compositeur avec lequel il a réalisé les récitals: S’io fosse, DediCanto, Amate Cantate, Coppola Rossa et Le Forme Incantate, présentés, avec grand succès, en Italie et à l'étranger.

 

En 1996 il fonde l'association di Musica in Musica afin de promouvoir de nouvelles initiatives dans le domaine de la diffusion de la musique et la découverte de talents émergents parmi la nouvelle génération.

 

Au cours des années suivantes il participe au festival de musique contemporaine Performance intorno a Warhol, il est vocaliste sur l'album Condannati a vagare sui mari du Colin Muset Ensemble, soliste et voix récitante du concert Lauda Intorno allo Stabat, soliste dans le concert Vox Animae avec Mariano Rigillo et les Solistes du Théâtre San Carlo de Naples.

 

En 1997 commence officiellement sa collaboration avec la Nuova Compagnia di Canto Popolare (Sanremo ’98, Malelingue Tour N.C.C.P. & 99 Posse, Li Saracini adorano lu Sole) et dès lors il collabore activement à l'intense activité Live du groupe en Italie et à travers le monde.

 

En 1999 en collaboration avec l'association Misenvm il créé le festival de musique Aperture, musica nei luoghi negati rendez-vous annuel dont il est le directeur artistique.

 

En 2000/01/02 il fait de nouveau partie aux côtés de Mariano Rigillo du concert spectacle Simme Zingare de Raffaele Viviani. Il est protagoniste du concert Il Musicista Segreto dédié au bicentenaire de la mort de Domenico Cimarosa.

 

En 2003 il est parmi les protagonistes de l'évènement I Maledetti del 900 avec, entre autres, S. Rubini, A. Haber, Tito Schipa jr, Monica Scattini, et il est l'auteur du projet sur les musique de l'émigration Italienne: Maremigrante.

 

En Avril 2004, il présente son nouveau récital Le Forme Incantate lors de l'inauguration des manifestations du "Maggio dei Monumenti" et en Décembre de la même année il donne le concert Racconti e Musiche per i Giorni di Natale.

 

En Mai 2005 il publie le CD I Cottrau a Napoli qui par la suite deviendra un évènement Live, présenté au mois de Septembre 2005 au Musée de Capodimonte.

 

En Avril 2006 il créé le projet Madri dolorose, veglia in musica e parole per le ore della passione, pour solistes, orchestre et voix récitante. En Mai 2006 il est protagoniste du concert Nei Mari della Luna, sogni di musica nell'800 e... oltre.

Durant l'été de la même année il donne son concert Forme Incantate dans des lieux prestigieux en Italie et à l'étranger et il collabore à la réalisation d'un spectacle en hommage au Quartetto Cetra intitulé A  la manière de... il Quartetto Cetra. En Décembre 2006 il confirme le grand succès du très attendu Racconti e Musiche per i Giorni di Natale arrivé à sa quatrième édition.

 

Début 2007 il a le bonheur de jouer I Cottrau a Napoli dans le splendide petit théâtre du XVIIIe de l'Ambassade d'Italie à Paris sur commande d'Eutelsat.

En Avril 2007 il donne deux représentations du concert de la Semaine Sainte Madri Dolorose dans des lieux tout aussi emblématiques, la Basilique de S. Maria alla Sanità et le Cloître de S. Maria La Nova.

En Mai le grand évènement à l'occasion des quarante ans de la mort de Totò Concerto per un Principe.

 

2008 commence avec la participation à une production de la Commune de Bologne, Beggar's Opera régie de Lucio Dalla qui est également donnée dans les théâtres de Modène et Reggio Emilia. En mai a lieu le très applaudi M'aggio Incantato, au Musée de Capodimonte. Au mois d'Octobre se tient son Concerto Per Capri qui conclu l'exposition "Krupp e la Cultura Tedesca" à Capri.

 

2009: les premiers jours de l'année voient la sortie du nouveau CD Ninna Nanna Senza Nome, en Février et Mars il prend part à l'opéra buffe La Locandiera di Pietro Auletta (1738) une coproduction du Conservatoire Domenico Cimarosa d'Avellino et le théâtre Carlo Gesualdo sur régie de Bruno Garofalo et dirigé par Carmelo Columbro. En Mai 2009 l'évènement Gemito di Mare e di Amori un concert dédié au sculpteur Napolitain Vincenzo Gemito à l'occasion de l'exposition que le Ministère de la Culture Italien et le pôle napolitain des Musées Italiens ont organisé au Musée Pignatelli de Naples.

 

En Mai 2010, sous le label Raitrade, sort l'album Concerto per un Principe chiamato Totò.

 

En décembre 2011, produit par diMusicainMusica, Racconti e Musiche per i Giorni di Natale, est le nouvel album.

 

En 2012 sort l'album "Amate Cantate Napoletane"  pour la fameuse maison de disques napolitaine Phonotype Records, alors que parallèlement naît l'idée de traduire, et de mettre en musique, certains sonnets de Shakespeare.

 

En 2013 et 2014 se tiennent les concerts  "Sulo", un retour aux débuts de sa carrière, un répertoire de chansons napolitaines rarement exécutées pour voix solo et guitare, et "Ll'urdemo 'Nnammurato" des chansons oubliées de Naples, interprétées en quartet, et le spectacle de théâtre / danse "La Cattedrale nel Vento", écrit et réalisé par la chorégraphe et danseuse allemande Yvonne Pouget et organisé à Monaco de Bavière en Novembre 2014.

 

C'est au long de ces année que le travail autour de Shakespeare prend vie et que dix sept des 154 sonnets du Barde sont traduits dans la langue napolitaine et mis en musique. Commence alors la réalisation de l'album, et c'est  entre les arrangements, les enregistrements, les mixages, le mastering et tout les travail nécessaire à une telle réalisation qu'arrive la fin de l'année 2014.

 

Neapolitan Shakespeare è prêt, et en juin 2015 il est publié et distribué par la Europhone Records.

 

 

GIANNI LAMAGNA

Biographie

GIANNI LAMAGNA

Spectacles

... Gianni Lamagna est un artiste du dix-neuvième siècle perdu dans notre monde contemporain. Je n'ai jamais connu personne plus humaine et plus têtue, plus élégante et plus triviale, plus ambiguë et plus linéaire et tout cela en même temps et avec une voix qui lui permet de chanter avec la même désinvolture Schoenberg et Gaetano Lama, Goethe et Libero Bovio.

 

Dans la force de ses interprétations il y a le secret de qui aime la musique jusque dans les replis les plus profonds de son âme, sans exagération de grande vedette.

Sa plus belle qualité: la générosité...

 

... Il est nécessaire de savoir que le patrimoine culturel Napolitain, auquel il faut inclure ceux qui font réellement la culture, reste en grande partie, par une alchimie étrange, souterrain, et Gianni Lamagna est justement un exemple de "haute" culture musicale. Sa recherche permanente sur la voix, sa façon d'expérimenter de nouvelles voies, montrent un résultat extrêmement vivant et divulgatif...

 

... Gianni Lamagna révèle une souplesse, un sens aigu de l’éclectisme que seule sa voix exceptionnelle sait unifier. “Amate Cantate", par la voix de Gianni Lamagna, entre miel et tragédie grecque, chante la chaleur du temps, les sanglots des anges”...

 

... Gianni Lamagna et Antonello Paliotti, collaborant côte à côte, ont élaboré un projet qui a réussi de façon concrète à détacher l'interprétation des modèles abusés...

 

... Lamagna, accompagné du Colin Muset Ensemble et de son Concertino offre une leçon d'éclectisme interprétatif passant des pages de Viviani aux chants populaires, des fondements de la chanson napolitaine classique à des pages moins universellement connues et, peut-être, encore plus dignes d'être redécouvertes...

 

... et finalement arrive le moment de Bambenella, et alors éclate le talent phénoménale de Gianni Lamagna, qui s'est gagné un succès personnel au combien mérité, rejaillissant sur l'ensemble de la représentation...

 

... avec la passion et la ferveur d'un initié aux doctrines ésotériques Gianni Lamagna conduit, explique et "révèle" ses vérités, ses histoires, justifie ses choix pour ce qui est des réélaborations intéressantes, des arrangements très particuliers réalisés par Antonello Paliotti, et chante...

 

... Il passe en revue devant nous la Chanson Napolitaine, mais elle n'est pas, cette fois, trempée des attitudes peu naturelles et brutales habituelles. A certains moments, ensuite, on semblait reconnaître une sonorité proche de celle de Strawinskij, ou bien une rythmique qui allait au-delà des frontières dans d'autres dimensions "continentales": de Astor Piazzolla, aux Inti Illimani, jusqu'à un certain percussionisme moderne...

 

... Le fil conducteur thématique est ouvertement absent. Il est utile, ici, de retracer un parcours mental dans lequel ne compte plus la spécificité d'un genre, quant à sa reproposition. La mémoire est alors protagoniste, le goût d'un "perpétuel retour" aux origines, comme à la source d'où on recueille l'eau pure, hors de toute contamination. Era de maggio, de Di Giacomo, ou encore Core ‘ngrato ne s'éloignent pas trop de cette Menta Cedra et de Nanassa qui sont “représentées” musicalement avec ironie et divertissement...

 

... Les chansons, main dans la main, se transformaient en autant de petites histoires, une sorte d'actes uniques qui synthétisaient en un court instant les tragédies. Au chant comme à la poésie, on demande l'instant culminant d'une action, l'âme d'une émotion. Et tout cela semblait clair après avoir assisté au concert de Gianni Lamagna, S’io Fosse...

 

... mais il y a encore l'espace de la tendresse et de la mélancolie (splendide Gianni Lamagna dans Vurria addeventà nu suricillo élaborée par la NCCP à partir de matériels sonores de la tradition des Pouilles (Tarantelle del Gargano)...

 

... en réalité, la Chanson Napolitaine, la vraie, a été écrite et chantée par une ville qui n'existe plus, une ville détruite tant physiquement qu'anthropologiquement: il n'y a plus ces conditions particulières qui, durant des siècles, ont inspiré la poésie des chansons, et les styles de chants traditionnels ont été oubliés pour suivre de nouvelles modes.

Il faudrait le silence, à ce point, pour pouvoir ne pas entendre les trop nombreuses voix confuses, dégradantes et avilissantes. On pourrait ainsi retourner a cette ville et se perdre dans les méandres de son histoire et de ses vrais mythes, entre grands auteurs et grands interprètes, mais avec la conscience un peu poignante qu'en réalité ce monde ne pourra plus jamais retourner si ce n'est par miracle au chant d'une grande voix.

 

... Une opération musicale de grande valeur artistique, ce I Cottrau a Napoli, que Gianni Lamagna, interprète sans contraste avec la grande tradition populaire napolitaine, offerte à l'histoire de sa ville...

 

... A travers les dix-huit morceaux, Lamagna revisite, avec une sensibilité particulière, le répertoire de chansons des Cottrau avec toute la classe, non commune, de qui sait mettre de l'énergie dans sa façon de chanter sans pour autant crier. Un beau concert, et une belle occasion pour faire encore la lumière et pour garder attisé le feu sacré de l'art...

 

... La grande passion musicale qui caractérise Gianni Lamagna lui a permis d'interpréter au mieux les chansons des Cottrau avec une voix fraîche et puissante digne des grands interprètes du début de vingtième siècle.

 

... un CD et un concert pour écouter une voix et une musique hors du temps, une opportunité pour mieux connaître l'extraordinaire patrimoine artistique et musical de la ville de Naples.

 

... il suffit d'écouter dans un calme raisonnable le précieux hommage qu'un chanteur rigoureux tel que Gianni Lamagna a voulu rendre par un CD, I Cottrau a Napoli, pour découvrir une interprétation excellente, simple qui ne se laisse jamais aller à des virtuosismes baroques.

 

...une voix d'une extraordinaire intensité qui se meut d'un fois à l'autre sur un fond sonore réinventé, à travers les arrangements raffinés, et qui finit par suggérer des interprétations remarquablement distants des modèles traditionnels de la Chanson Napolitaine.

 

... après presque trente années de carrière basées sur une grande envie de se refléter sur la mer sans frontière du patrimoine musical napolitain, Gianni Lamagna démontre encore une "soif" insatiable d'expérimenter de nouvelles voies pour la musique et le théâtre.

 

... les Forme Incantate est un grand concert, un Lamagna superbe avec des arrangements originaux et surprenants, en cela l'association Lamagna-Paliotti est parmi les plus intéressantes du moment du point de vue d'une valorisation de la chanson napolitaine loin de toute oléographie.

 

... Gianni Lamagna a voulu poursuivre sa recherche trentenaire dans le domaine de la musique napolitaine avec une œuvre hétérogène et originale qui recouvre des chansons de la tradition inconnues au plus grand nombre et contemporainement réinterprète les grands succès Parthénopéens.

Les “Forme" veulent justement rappeler la diversité des expressions artistiques mêlées en un savant mélange d'atmosphères baroques et mélancoliques et des fantaisies plus joyeuses et populaires. Les Forme Incantate nous ramènent aux formes de notre identité qui est bien plus variée que nous le pensons, un exercice historique, donc, pour ne pas oublier nos origines qui cependant résident dans la légèreté de quelques accords de guitare et d'une voie spéciale, intense.

 

Les ingrédients étaient vraiment tous réunis pour donner vie à une grande soirée de spectacle dans la cours du Maschio angioino avec un talentueux et versatile artiste tel que Gianni lamagna, la direction musicale d'Antonello Paliotti, la participation de la fille de Totò, Liliana De Curtis, la présence de Mme le Maire de Naples et une grande foule. Telles sont les prémisses d'un grand Concerto per un Principe, une fête en musique qui a célébré Totò, artiste unique au monde, en l'occasion du quarantième anniversaire de sa mort.

Un très talentueux Gianni Lamagna qui s'est surpassé, tant à réciter qu'avec le bel canto, il a été avec son "Totò" le protagoniste d'une soirée, durant laquelle a vécu la musique et la poésie du grand comique, acteur, auteur et musicien.

Un concert d'une joie musicale vive et de réflexions mélancoliques longuement applaudi par un grand public parmi lequel de nombreux artistes napolitains et personnes institutionnelles.

 

TEXTES DE: A. Orselli, M. Della Felba, P. Monti, F.Chiari, A. Paliotti, F. Vacalebre, S. Albertini, F. Parrot, A. Savioli. S. Di Maio, A. Billwiller, G. Capurro, M.G. Poggiagliolmi, S. de Stefano, G. Giorgio, A. Stromillo, S. Piedimonte, R. D’Agostino, A. Finizio

 

GIANNI LAMAGNA

Presse

GIANNI LAMAGNA

Photos

GIANNI LAMAGNA

Vidéos

PLEASE GO AHEAD !

CONTACTS

Pour toute demande, envoyez-moi un email !

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Contacts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

viale J.F.Kennedy, 395

 80125 Napoli

 Italia

 tel/fax +39 081 570 33 85

 email : dimusica@libero.it

 web : www.dimusicainmusica.it

 

 

Booking&Management:

 

 

 

 

 

tel : 328 61 88 754

email : info@soundfly.it

web : www.soundfly.it

 

 

 

webmaster : michele.laurent@gmail.com

BACK TO TOP

Copyright © di Musica in Musica - All Rights Reserved.